• Les instruments des lavandières

    Le battoir

     

       Le battoir

    Des battoirs qui ont dus servir de « présents d'amour »
    à l'occasion d'un mariage.

     

                                          

       

    La brouette  

    Pour transporter le linge et le matériel.

     

                                           

     

       La planche

    Avec des rainures pour mieux laver. 

     

     

       La caisse à laver

    Pour s'agenouiller et se protéger des éclaboussures.

     

     

       Le savon

    De Marseille, bien sûr...Avec la guillotine à savon
    grâce à l'ancien épicier de Curis.

     

                         

       La brosse en chiendent

    Pour frotter. Elle est faite avec la racine séchée du chiendent.

       La langue

     Au lavoir, on lave le linge, mais on salit les gens. C'est le royaume du commérage.

     

    Ces articles ont été trouvés sur le site ici

     


    votre commentaire
  • Le matériel de buanderie

    Si nous revenons quelques décennies en arrière, les machines à laver n'existaient pas. Alors pour laver, on commençait par faire bouillir le linge dans un chaudron avec de la cendre de bois, cette derniére, par la potasse qu'elle contient remplaçait la lessive. L'eau bouillie et le linge étaient transvasés dans un baquet en bois, muni à sa base d'un robinet qui était posé sur un trépied (1)sur lequel est posé une lessiveuse. L'eau était soutirée puis reversée sur le linge plusieurs fois.



    Par la suite cette méthode sera améliorée, par l'emploi de lessiveuse en tôle galvanisée (2), avec dans leur milieu, un tuyau surmonté par un couvercle laissant un petit espace par laquelle s'écoulait sur le linge,quand l'eau dans laquelle la cendre était remplacée par de la lessive bouillait .L'ensemble de ce tuyau s'appelait "le champignon".



    Le linge une fois bouilli il fallait l'emmener soit au lavoir, soit à la rivière.

    Ce qui se faisait souvent avec une brouette. Sur la photo l'on voit posé l'agenouilloir dans lequel est mis la lessiveuse et deux battes en bois.
    La lavandière se mettait à genoux dans l'agenouilloir appelé "carrosse",garni de paille et avec une batte tapait sur le linge brossait et rinçait.




    Pour les petits lavages un petit lavoir (3) en tôle avec une planche en bois, posée en biais L.70 cm, l.48 cm, h. 80 cm sur laquelle on frottait le linge.



    Photo de la cloison faite avec des sacs,

    sur laquelle on trouve accrochés trois baquets en tôle.


    En-dessous sont exposés (1)

    deux mousquetons qui étaient sur le bout de la chaîne du puits,

    qui servaient à tenir le seau.


    Parfois le seau se décrochait,

    alors avec un grappin (4) au bout d'une corde on le remontait.


    Deux petits pesons en cuivre (3)

    à côté une petite pompe(2) avec un piston en bois.


    votre commentaire
  • La lessiveuse



    Une lessiveuse sur le feu


    Article venant du site: http://photo.ortho.free.fr/pages/liens.htm


    votre commentaire